Passion, sérieux du travail, sens du détail et de la finition, sont notre credo

 

 

Retour accueil

PEUGEOT 404 cabriolet injection 1962

Restauration mécanique

 

Nous recevons aujourd'hui une magnifique Peugeot 404 cabriolet injection, qui fait partie des premiers modèles sortis en 1962.

 

Sa restauration, qui est déjà complètement effectuée au niveau carrosserie et sellerie, s'est étalée sur une longue période de près de 10 ans.

La mécanique, qui n'a pas fonctionné pendant ce laps de temps, est entièrement à revoir.

 

Les travaux à prévoir sont donc :

- Réfection totale du moteur, qui est bloqué.

- Réfection de l'injection.

- Remplacement du faisceau électrique.

- Contrôle des trains roulants.

- Réfection du freinage.

 

DSCN1413.jpgDSCN1414.jpg

Réfection moteur :

 

 

 

Nous choisissons de débuter les travaux par la réfection complète du moteur et de ses périphériques.

 

 

Celui ci tourne à la main d'environ 120 ° avant de se bloquer.

La dépose du cache culbuteurs nous donne immédiatement la raison du problème: trois des huit soupapes sont grippées.

De la corrosion est par ailleurs visible sur l'ensemble de la rampe de culbuteurs.

 

 

Avant de déposer le moteur, celui ci est vidangé, puis l'injection est démontée.

Nous observons que le circuit de refroidissement est rempli d'eau "du robinet" !

Cela explique la présence de calcaire à de multiples endroits, en particulier au niveau du bouchon de vidange du bloc, qui d'ailleurs cassera net au moment de son ouverture.

 

 

Le carter de distribution est ôté.

Il laisse apparaitre beaucoup de corrosion au niveau de la distribution...cela ne présage rien de bon quant à l'état du reste du moteur.

 

 

Le moteur peut alors être enlevé du compartiment, et complètement désassemblé pour diagnostic.

 

 

Comme c'est souvent le cas sur un moteur n'ayant pas tourné depuis très longtemps, nous découvrons à l'ouverture des carters de très importants dépôts divers, et des amalgames plus proches du goudron que de l'huile au fond des carters.

Mais dans ce cas particulier, c'est surtout encore et toujours beaucoup de corrosion qui saute aux yeux.

 

 

L'état des tiges de culbuteurs, et des poussoirs, laisse perplexe...de toute évidence, une fuite d'eau s'est produite dans au moins deux cylindres, et le moteur abandonné pendant plusieurs années a été attaqué par la corrosion, et ce de manière d'autant plus importante qu'il était rempli d'eau et non de liquide de refroidissement.

 

 

 

Au niveau du bas moteur, nous trouvons des coussinets et un vilebrequin très marqués.

La métrologie faite, il s'avère que tous les tourillons et manetons doivent être rectifiés en cote 0.30.

 

 

 

Les chemises étant usées et rayées, un kit chemises/pistons neuf sera bien entendu utilisé.

 

 

 

L'arbre à cames, fortement marqué sur la pointe de plusieurs cames, devra être retaillé.

 

 

 

Le bloc moteur est nettoyé aux ultrasons, ce qui le débarrasse des nombreux dépôts autour des chemises.

 

 

 

Le plan de joint est trop marqué pour être remonté en l'état, il faudra le surfacer, et donc diminuer la hauteur des chemises d'une valeur équivalente.

Le volant moteur est dans le même état, il sera surfacé de la même manière.

 

 

Préparation des pièces :

 

Comme le bloc moteur, l'ensemble des pièces est nettoyé aux ultrasons, seule solution réellement efficace pour se débarrasser des dépôts huileux incrustés dans les irrégularités de surface de la fonte ou de l'aluminium.

 

La rampe de culbuteurs, particulièrement encrassée, parait neuve après ce traitement !

 

 

Toutes les pièces neuves sont approvisionnées: distribution complète, coussinets, chemises et pistons, joints, etc...

 

 

 

Remontage du bas moteur:

 

Le vilebrequin est rectifié en cote de réparation -0.30.

Afin d'améliorer le fonctionnement, la durée de vie, les performances et le confort d'utilisation, un équilibrage dynamique est effectué.

 

VOIR ICI l'article technique sur le sujet.

 

Le volant moteur et le mécanisme d'embrayage, ainsi que la poulie, sont également équilibrés..

Au remontage, les 4 ensembles bielles/pistons seront pesés afin d'appairer judicieusement les pièces en vue d'obtenir 4 ensembles de masses identiques.

Cicontre le rapport d'équilibrage avant/après.

Un balourd initial de près de 13  grammes est réduit à une valeur de 124 mg après l'intervention !

 

 

 

A suivre...

DSCN0907.jpg

DSCN0906.jpgDSCN0919.jpgDSCN0939.jpg

DSCN0944.jpgDSCN0915.jpgDSCN1432.jpg

DSCN0945.jpgDSCN0947.jpg

DSCN1402.jpgDSCN1407.jpgDSCN1405.jpg

DSCN1417.jpgDSCN1429.jpgDSCN1436.jpg

DSCN1420.jpgDSCN1419.jpgDSCN1424.jpg

DSCN1561.jpgDSCN1579.jpgDSCN1580.jpg

DSCN1642.jpgDSCN1573.jpg

DSCN1617.jpgDSCN1622.jpgDSCN1572.jpg

DSCN2442.jpgDSCN2443.jpgDSCN1649.jpg

DSCN1591.jpgDSCN1592.jpg

DSCN1631.jpgDSCN1633.jpg

DSCN2435.jpgDSCN2437.jpgDSCN2441.jpg

A suivre...  

RETOUR VERS -->

LISTE DES RESTAURATIONS