Passion, sérieux du travail, sens du détail et de la finition, sont notre credo

 

 

Retour accueil

Chevrolet Belair 1953

Restauration complète

 

Après la restauration totale d'une Chevrolet Belair coupé de 1954, effectuée en 2009, visible ici, nous avons le plaisir de débuter la restauration d'un second véhicule de ce type.

 

Cette fois ci, il s'agit d'un modèle 4 portes de 1953, qui nous arrive de Suisse, et qui est une rareté puisque non importé mais assemblé en Suisse, dans l'usine de Berne.

Ce véhicule est arrêté depuis 1987 dans un garage.

Après quelques péripéties dues aux formalité des douanes à remplir, nous recevons ce beau véhicule à l'atelier pour une restauration complète:

- Restauration complète de la mécanique: freins, moteur, trains roulants.

- Restauration de la carrosserie.

- Sellerie

 

 

Etat des Lieux:

 

Malgré près de 30 ans d'immobilisation, le véhicule est dans un état de conservation exceptionnel au niveau de la carrosserie, car stocké à l'abri de l'humidité dans un garage ventilé.

Quelques fleurs de rouille apparaissent çà et là en surface, mais les planchers sont intacts, les bas de portes comme neufs, tous les ouvrants intacts.

Contre toute attente, le moteur n'est pas bloqué mais, après un arrêt aussi long, il est bien évidemment hors de question de tenter un démarrage avant un démontage complet et une réfection en profondeur

Les freins sont bloqués, cela complique la manutention de ce véhicule encombrant, mais ne pose pas de réel souci puisqu'évidemment, une réfection totale du freinage est au programme.

L'intérieur est en assez bon état, mais pour le confort et l'esthétique, il sera entièrement reconditionné.

 

P1070906.JPG

P1070905.JPG

P1070909.JPG

Démontage :

 

Tout travail de restauration sérieux commence par un démontage intégral du véhicule.

Commenter un démontage est toujours délicat...car que dire de plus qu'il s'agit de juste démonter, proprement, sans brutalité et en prenant un maximum de notes et de photos ?

 

Nous déposons d'abord la mécanique, le réservoir d'essence, le circuit de freinage.

Bref, tout ce qui est "sale et gras".

Cela nous permet de passer un bon coup de karcher à eau chaude afin de tout nettoyer et dégraisser, et d'effectuer la suite du démontage au propre.

 

Ensuite les vitrages, qu'on emballe et qu'on range soigneusement immédiatement.

 

Puis les ouvrants.

 

Puis la face avant complète: le capot en deux parties est déposé, puis les ailes et les joues d'ailes. Cela nous permet d'avoir un accès total à toute la partie avant du chassis.

 

Et enfin l'intérieur.

Sièges, tapis de sol et ciel de toit, sont ôtés le plus soigneusement possible.

Pas facile de manipuler des tissus de 60 ans d'âge, qui ne demandent qu'à se déchirer à la moindre manipulation.

Mais il est important de sauvegarder au maximum tous ces éléments afin de conserver des gabarits exploitables en vue d'une reproduction.

 

Le plancher est recouvert d'un garnissage insonorisant collé...et partiellement décollé malheureusement, ce qui a permis à l'humidité de se glisser entre la tôle et la mousse.

Il nous faut donc supprimer totalement ce ganrissage, afin de traiter correctement contre la corrosion.

 

Nous découvrons à l'avant de la corrosion perforante, qui nécessitera quelques greffes de tôle.

 

De même, la baie de pare brise a souffert de la stagnation d'eau entre le joint et la tôle, et il faudra réparer cette zone, avant un traitement anticorrosion sérieux.

P1070967.JPGP1070941.JPGP1070957.JPG

P1070947.JPGP1070950.JPGP1070953.JPG

P1070960.JPGP1070964.JPG

P1070959.JPGP1070961.JPGP1070951.JPG

P1070948.JPGP1080108.JPG

A suivre...  

RETOUR VERS -->

LISTE DES RESTAURATIONS