Passion, sérieux du travail, sens du détail et de la finition, sont notre credo

 

 

Retour accueil

2cv AZ - 1958

Restauration complète

 

Une 2cv AZ de 1958 nous arrive....nous devrions plutôt dire "les morceaux d'une 2cv nous arrivent" !

 

Immatriculée dans la Sarthe en 1958 pour la première fois, elle "déménage" dans l'Orne en 1962, où elle est achetée par notre client en 1989. Il a vingt ans à l'époque, c'est sa première voiture !

 

Servant peu mais régulièrement, elle est rapatriée dans le sud de la France par la route en 2003, et est mise au garage en 2005 en pour une restauration complète.

Après un démontage complet, une réfection du chassis et du moteur, les travaux sont stoppés pour diverses raisons, jusqu'à ce jour où elle nous arrive en l'état, avec ses 45000 kms d'origine.

 

Chassis, moteur et boite de vitesses ont déjà été restaurés.

 

Les travaux à effectuer sont donc:

- Restauration des trains roulants.

- Remontage du chassis.

- Restauration complète de la carrosserie

- Restauration complète de la sellerie.

IMG_6746.JPG

2cvaz.JPGIMG_1099.JPGIMG_1101.JPG

 

Moteur et boite de vitesses :

 

Une fois n'est pas coutume, nous commençons les travaux par le moteur et la boite de vitesses...ceux ci ayant déjà été restaurés, seuls quelques contrôles sont à effectuer, un échauffement en douceur en somme !

 

Au niveau moteur, les cylindres ont été déglacés et les segments changés, les soupapes remplacées, rôdées et munis de joints de queue (montage sans joints à l'origine).

Bien qu'un démontage de l'embiellage pour au minimum un contrôle serait pour nous rassurer, et que le rôdage manuel des soupapes et sièges nous hérisse toujours autant (voir ici), nous faisons confiance au professionnel qui a effectué les travaux, visiblement avec soin d'ailleurs.

Seul un nettoyage et quelques contrôles rapides sont donc effectués.

 

En ce qui concerne la boite de vitesses, seul un contrôle est là aussi effectué.

L'embrayage a déjà été remplacé, la butée graphitée changée au profit d'une butée à billes plus moderne, et les masselotes de l'embrayage centrifuge sont visiblement neuves ou très récentes.

 

L'ensemble est reposé sur le chassis, qui nous a également été fourni déjà restauré, avec des supports neufs.

IMG_7194.JPGIMG_7198.JPGIMG_7202.JPG

IMG_7215.JPGIMG_7218.JPGIMG_7223.JPG

IMG_7157.JPGIMG_7229.JPG

 

Trains roulants :

 

Tous les éléments de suspension et les trains ont été démontés et sablés en 2005.

 

Malheureusement, la phosphatation qui se doit de suivre un sablage n'a pas été effectuée à cette époque. Toutes les pièces sont donc recouvertes de corrosion superficielle, et il faudra à nouveau les décaper.

 

Comme il s'agit ici de pièces massives, nous choisissons un décapage mécanique. Si il avait été question de tôlerie, un nouveau sablage aurait été nécessaire.

 

Une peinture anticorrosion noire brillante assure la finition.

IMG_7158.JPGIMG_7160.JPGIMG_7162.JPG

IMG_7161.JPGIMG_7163.JPGIMG_7165.JPG

IMG_7175.JPGIMG_7166.JPGIMG_7167.JPG

Les pots de suspension et les quatre bras sont remontés sur le chassis, qui est celui d'origine restauré: sablé, traité et repeint.

 

Les roulements de bras et leurs cages étant en excellent état à l'arrière, nous pouvons nous permettre de les remonter après un simple nettoyage et regraissage.

Il en va de même pour les frotteurs et les batteurs d'origine.

 

A l'avant en revanche, les roulements de bras doivent être remplacés.

 

Les quatre roulements de roues sont remplacés.

 

Les pivots avants, point sensible sur une 2cv, sont changés eux aussi.

IMG_7181.JPGIMG_7183.JPGIMG_7185.JPG

IMG_7187.JPGIMG_7191.JPGIMG_7193.JPG

IMG_7751.JPGIMG_7752.JPGIMG_7754.JPG

La crémaillère de direction est démontée intégralement, afin de vérifer l'état de tous les composants de cette pièce maitresse.

 

Seul le roulement du pignon d'entrainement nécessitera un remplacement, les rotules étant quant à elles comme neuves.

IMG_7205.JPGIMG_7207.JPGIMG_7209.JPG

En ce qui concerne le freinage, on se pose rarement de question sur un véhicule ancien, qui plus est quand le système est aussi simple que dans le cas de la 2cv: on change tout et on passe au liquide silicone.

 

Cylindres de roues, maitre cylindre, canalisations et flexibles neufs sont donc mis en place.

 

Les 4 tambours sont rectifiés, afin d'assurer au freinage un bon mordant et l'absence de vibrations parasites.

IMG_7655.JPGIMG_7660.JPGIMG_7657.JPG

IMG_7648.JPGIMG_7649.JPGIMG_7650.JPG

Le réservoir d'essence est en assez bon état, non perforé et pas trop sale à l'intérieur.

Il est soigneusement nettoyé, puis décapé extérieurement.

 

Repeint, il est remonté sur la chassis. La canalisation cuivre qui court le long du chassis juqu'au moteur, est remplacée.

IMG_7674.JPGIMG_7783.JPG

Récapitulons: les trains roulants et le freinage sont terminés, le moteur et la boite de vitesses reposés sur le chassis, et la suspension opérationnelle.

 

Il est donc temps de reposer l'ensemble sur roues !

 

Nous nous occuperons ultérieurement des périphériques moteur et du redémarrage de celui ci....pour l'heure, le temps est venu de nous préoccuper de la carrosserie.

 

IMG_7782.JPGIMG_7780.JPGIMG_7784.JPG

IMG_7789.JPG

 

Tôlerie et peinture :

 

Comme toute 2cv qui se respecte, le spécimen que nous avons entre les mains présente des planchers avant très fortement corrodés.

Celle ci nous gratifie également de bas de caisse dans un état de délabrement avancé.

 

La disponibilité de pièces de tôlerie étant totale, nous ne faisons pas de détail: on coupe tout et on remplace !

 

Devant la piètre qualité de certaines refabrications actuelles, nous incitons tout propriétaire de 2cv désireux de se lancer lui même dans une restauration, à examiner soigneusement la qualité des pièces qu'il achète.

On trouve de tout sur le marché de la pièce 2cv, du très bon marché au très cher, du très beau travail au franchement pas sérieux....donc attention aux pièces de tôlerie. Tout tôlier qui a passé des heures à ajuster une pièce pas chère mais mal construite, vous dira que le voleur n'est pas forcément celui qu'on croit...

IMG_7672.JPGIMG_7667.JPGIMG_7668.JPG

IMG_7669.JPGIMG_7671.JPGIMG_7673.JPG

Sur ces considération philosophiques, revenons à nos planchers : les bas de caisse sont présentés et pointés, puis les planchers prennent place à leur tour.

IMG_7680.JPGIMG_7794.JPGIMG_7795.JPG

IMG_7734.JPGIMG_7736.JPGIMG_7793.JPG

Le plancher arrière, les passages de roues et le tablier sont décapés jusqu'à mise à nu du métal.

 

Les travaux de préparation à la peinture peuvent débuter.

IMG_7834.JPGIMG_7825.JPGIMG_7821.JPG

IMG_7828.JPGIMG_7829.JPGIMG_7831.JPG

La caisse est entièrement phosphatée, pour assurer une protection anticorrosion efficace et durable.

 

Elle est ensuite mise en apprêt.

IMG_7874.JPGIMG_7884.JPGIMG_7877.JPG

IMG_7885.JPGIMG_7879.JPG

La peinture grise d'origine "AC132" est appliquée.

 

Soubassements et passages de roues arrières recoivent une couche d'antigravillonnant très fin, assurant une bonne protection et une qualité de finition sympathique.

IMG_7960.JPGIMG_7941.JPGIMG_7942.JPG

IMG_7959.JPGIMG_7962.JPG

Le travail de carrosserie se poursuit avec les ouvrants.

 

La porte conducteur est en très mauvais état, la charnière étant presque totalement désolidarisée du panneau de porte, très corrodé sur sa tranche.

La partie malade est découpée, un tôle reformée et soudée sur la partie saine, puis la charnière y est repointée.

 

Les éléments sont ensuite préparés, apprêtés et peints.

IMG_8066.JPG015.JPGIMG_8137.JPG

IMG_8139.JPGIMG_8140.JPGIMG_8142.JPG

 

Remontage

 

Le chassis met le nez hors de l'atelier pour la première fois, pour aller chercher sa caisse en mains propres jusqu'à la cabine de peinture !

 

Pour notre plus grand plaisir, la manutention d'une caisse de 2cv est tout de même vraiment aisée ;-)

IMG_7957.JPGIMG_7963.JPGIMG_7965.JPG

Nous remontons une capote neuve, vert sapin, modèle long à grande lunette, comme à l'origine.

Les garnitures de sièges en tissu écossais vert et gris prennent place également.

A priori un anachronisme sur ce modèle car théoriquement plus montées depuis 1956, on en trouve cependant sur plusieurs véhicules du millésime 58...sans doute un stock retrouvé et écoulé à ce moment là !

 

 

En parallèle, le capot et les portes, montés sur de simples glissières comme sur toutes les 2cv, ont retrouvé leur place.

 

 

La calandre est préparée et montée, ainsi que le volet d'aération.

Les poignées de portes, après un bon nettoyage et un polissage, retrouvent un aspect proche du neuf.

 

 

La tringlerie d'essuie glaces est nettoyée minutieusement et montée.

Le pare brise, muni d'un joint neuf, et les essuie glaces eux mêmes, peuvent alors être posés. Notons au passage le système original d'amplification du mouvement des bras.

 

IMG_8322.JPGIMG_8317.JPGIMG_8446.JPG

IMG_8414.JPGIMG_8419.JPGIMG_8522.JPG

IMG_8523.JPGIMG_8424.JPGIMG_8426.JPG

IMG_8529.JPGIMG_8538.JPGIMG_8536.JPG

Le faisceau électrique est refabriqué de main de maître par le frère du propriétaire du véhicule, à l'ancienne. Merci à lui pour ce beau travail.

 

Un fois les diverses ramifications mises en place dans le compartiment moteur et sous la caisse, les feux arrière peuvent être montés.

IMG_8442.JPGIMG_8642.JPGIMG_8451.JPG

IMG_8611.JPGIMG_8544.JPGIMG_8618.JPG

Le célèbre compteur de vitesse spécifique aux premiers modèles de 2cv est nettoyé et mis en place.

 

Le tableau de bord le rejoint, puis le volant, le levier de vitesses, le frein à main, prennent place.

L'intérieur est pour ainsi dire terminé !

IMG_8525.JPGIMG_8528.JPG

IMG_8623.JPGIMG_8644.JPGIMG_8645.JPG

Retour dans le compartiment moteur pour le montage des dernières pièces mécaniques manquantes, à l'image des cardans qui, après remplacement de leurs croisillons, sont remontés.

IMG_8626.JPGIMG_8641.JPG

Après avoir monté une bobine SEV-MARCHAL accessoire d'époque aussi étonnant qu'esthétique, le temps est venu d'effectuer le premier démarrage moteur !

 

 

Nous faisons dans un premier temps monter l'huile au démarreur, sans bougies et sans allumage.

Le premier test peut alors être effectué...et le moteur reprend vie sans se faire prier !

IMG_8886.JPG

Tout étant en ordre au niveau mécanique, le remontage peut se poursuivre dans la sérénité.

 

Les plaques d'immatriculation sont reproduites "à l'ancienne" par un peintre en lettres. C'est un travail d'artiste, dont la dextérité et l'assurance dans le geste restent fascinantes.

IMG_8981.JPGIMG_8986.JPGIMG_8991.JPG

Pose des ailes arrières et de la goulotte du réservoir d'essence.

 

Les feux arrières Seima, mis en place dans un premier temps, sont anachroniques par rapport à la date de production du véhicule.

Nous les remplaçons donc par le bon modèle, des feux AXO, plus sombres et au catadioptre en verre.

Seule la semelle des feux précédents est conservée, elle est en effet parfaitement assortie à la couleur du joint de goulotte d'essence, et de la même couleur que les jantes.

 

A l'avant, le pare chocs reprend place, ainsi que les optiques de phares Marchal.

Puis nous montons les ailes...et nous voilà tout à coup devant une 2cv !

IMG_8989.JPGIMG_8996.JPGIMG_9041.JPG

IMG_8998.JPGIMG_9008.JPGIMG_9012.JPG

La dernière touche est apportée au circuit électrique, avec le montage d'un coupe circuit d'époque et d'une batterie 6V au look ancien.

 

Tous les éléments électriques sont testés, tout va bien.

IMG_9010.JPGIMG_9018.JPGIMG_9017.JPG

Au petit jeu du "qui sortira faire un tour la première", c'est donc la 2cv qui coiffe la Chevrolet Belair sur le poteau !

 

Premiers tours de roues devant l'atelier Rétro-Méca, juste pour tester l'embrayage centrifuge et faire quelques photos.

Nous pouvons admirer, au soleil, la qualité du travail de notre peintre....on se voit dedans.

IMG_9040.JPG

IMG_9025.JPGIMG_9034.JPGIMG_9037.JPG

Les vitrages sont posés.

 

Sur les premiers modèles de 2cv, les encadrements de vitres arrières étaient de simple cadres métalliques, et non des joints en caoutchouc comme sur les modèles plus récents. Pas moins de 5 portes différentes auront été nécessaires pour reconstituer deux paires en état permettant des les restaurer !

 

A l'avant, c'est plus simple, seul les doigts de verrouillage vitre ouvertes, et le fait que les cadres soient peints, constituent la spécificité de ce montage.

 

Quelques accessoires d'époque prennent place: un rétroviseur extérieur, et les caoutchoucs de maitien des vitres en position ouverte.

Ceux ci sont tout simplement les caoutchoucs d'origine de la voiture, en parfait état de conservation, et au look autrement plus authentique que les diverses refarbication en circulation.

IMG_9311.JPGIMG_9312.JPGIMG_9320.JPG

IMG_9308.JPGIMG_9315.JPG

IMG_9322.JPG

 

Essais routiers, fin des travaux :

 

Un peu moins de 6 mois après son entrée à l'atelier en pièces détachées, le bolide peut sortir pour les premiers essais routiers.

 

Le soin apporté au choix des pièces neuves, à la réfection des pièces sauvables, et au remontage, nous permet d'être au volant d'un véhicule fonctionnant parfaitement.

Son comportement est conforme à ce qu'il était à sa sortie d'usine, c'est toute la différence entre une "vieille voiture et ses caprices" et un véhicule ancien restauré dans les règles de l'art, fiable et sans surprises.

 

Sans surprise non plus ;-), le contrôle technique est obtenu...la voilà repartie pour 50 ans !

 

Les derniers détails de finition sont réglés, pose d'autocollants de grille de vitesses et de filtre à air, plaque Citroën sur le pare chocs, agraffes de capotes, etc...

IMG_9323.JPGIMG_9444.JPG

IMG_9447.JPGIMG_9446.JPGIMG_9453.JPG

Le jour de la livraison a sonné !

 

L'heureux propriétaire du bolide arrive à l'atelier, une bouteille de champagne à la main...attention inhabituelle et fortement appréciée ;-). Avant d'être des professionnels, nous sommes avant tout des passionnés et il est très agréable de voir le propriétaire d'une "ex épave" prendre possession de son véhicule restauré, avec entrain, plaisir et émotion.

 

La 2cv rejoint son nouveau domicile par la route, découvre son garage et ses habitants !

 

Nous souhaitons à Christophe beaucoup de plaisir au volant de cet attachant véhicule, et le remercions pour sa confiance.

IMG_9667_DxO.jpgIMG_9670_DxO.jpgIMG_9638_DxO.jpg

IMG_9580_DxO.jpgIMG_9591_DxO.jpgIMG_9644_DxO.jpg

IMG_9613_DxO.jpg

RETOUR VERS -->

Liste des restaurations